telefrench.com
Image default
Télétravail

La Covid-19 aura-t-elle un impact positif et durable sur les milieux de travail ?

Notez cet article


Apercevoir le bébé ou l'animal de compagnie d'un collègue peut aider à humaniser les lieux de travail et à rendre les collègues plus compréhensifs et empathiques – une conséquence positive du phénomène du travail à distance alimenté par la pandémie. Shutterstock

Le confinement entraîné par la Covid-19 est devenu synonyme de télétravail pour de nombreuses personnes. Si certaines recherches donnent à penser que le travail à distance peut créer un sentiment d’isolement, il attire également le regard sur les priorités divergentes avec lesquelles les travailleurs et travailleuses jonglent — parfois même de façon littérale, vu la popularité des appels vidéo.

La situation permet à ces travailleurs de se sentir unis dans leurs efforts pour trouver un équilibre entre leurs responsabilités professionnelles et personnelles.

Que ce soit par l’apparition inopinée d’enfants ou d’animaux de compagnie à l’écran durant les appels Zoom, le télétravail a entraîné un relâchement des règles traditionnelles de présentation professionnelle. Résultat : le milieu de travail virtuel est non seulement plus souple, mais il est également plus empreint d’humanité.

Que ce soit par l’apparition inopinée d’enfants ou d’animaux de compagnie à l’écran durant les appels Zoom, le télétravail a donné lieu à des comportements de travail plus décontractés.
Shutterstock

Ma recherche préliminaire concernant l’impact du télétravail sur les professionnels des cabinets comptables du Canada suggère que le travail à distance a d’importantes répercussions sur la façon dont les comptables, ou tout autre professionnel travaillant de la maison, transmettent leur expertise et leur crédibilité en milieu de travail virtuel.

D’après le sondage que j’ai réalisé auprès de ces travailleurs, la définition de « comportement professionnel » a changé ; ainsi, la pandémie a clairement démontré la nécessité d’être capable d’exposer son authenticité au travail.

Selon un récent sondage mené par Statistique Canada, près d’un tiers des entreprises rapportent que leur personnel a travaillé à distance durant le confinement causé par la pandémie.

C’est presque deux fois plus que le nombre rapporté avant le début du confinement. Le sondage a également révélé qu’un peu plus du quart des employeurs se disaient enclins à permettre à leur personnel de continuer de travailler à distance une fois terminée la pandémie de la Covid-19, avec presque 15 pour cent affirmant qu’ils prévoyaient rendre le télétravail obligatoire.

Le personnel interviewé des cabinets comptables laissait entendre que presque toutes les entreprises permettraient désormais aux employés, quelle que soit leur ancienneté, de faire du télétravail, du moins à temps partiel. Le travail à distance est là pour de bon, et il aura probablement un impact durable sur la façon dont travaillent les gens.

Rendre visible la vie privée

Le télétravail permet d’avoir un aperçu de la vie privée de nos collègues, de nos clients, et même de nos supérieurs. Chaque appel Zoom donne accès à l’espace personnel de nos collègues, comme jamais auparavant.

Les réunions Zoom ont rendu visible la vie privée de nos collègues. Prenez par exemple le cas désormais célèbre d’une professeure britannique, qui a été interrompue par sa fille lors d’une interview en direct avec la BBC. Mais le cas de Clare Wenham, mère travaillant à la maison avec sa fille, est devenu une norme, plutôt qu’une exception, durant la pandémie de la Covid-19.

BBC News.

Ma recherche montre que plutôt que de nuire à l’image professionnelle des gens, ces aperçus de la vie privée peuvent améliorer les interactions en milieu de travail.

Le fait de voir le chat ou l’enfant d’un collègue à l’écran crée le sentiment communautaire que les gens avaient l’habitude de ressentir au travail et dont ils ont terriblement besoin. Ces interactions sur caméra permettent aux travailleurs de renouer ou d’apprendre à se connaître d’une nouvelle façon.

Cela permet également aux gens de voir leurs collègues comme des êtres humains ayant des priorités conflictuelles. Ils se montrent par conséquent plus souples et compréhensifs dans un contexte où s’entremêlent vie professionnelle et personnelle. Il en résulte une plus grande tolérance lorsqu’une échéance n’est pas respectée, ou une meilleure compréhension concernant un horaire de travail non conventionnel.

Des tenues de travail de plus en plus décontractées

Il existe de nombreux conseils sur la façon de s’habiller lorsqu’on fait du télétravail, mais mes recherches montrent que depuis le début du confinement, les tenues de travail sont devenues de plus en plus décontractées.

S’ils maintiennent un minimum de formalité lors des appels vidéo avec leurs clients, les répondantes et répondants se disaient de plus en plus décontractés avec leurs collègues. Certains ont même organisé des « lundis pyjama » virtuels en tant qu’activité amusante de consolidation d’équipe.

La décision de s’habiller de façon plus décontractée vient non seulement d’un désir de confort, mais elle illustre aussi comment les employés se sentent et veulent que les autres les perçoivent.

Dans l’ouvrage You Are What You Wear : What Your Clothes Reveal About You, la psychologue clinicienne Jennifer Baumgartner explique que les vêtements reflètent souvent comment on se sent par rapport à soi-même. Pour les employés soucieux qui jonglent entre de multiples engagements personnels et professionnels, le fait d’être vus en chandail à capuchon et en pantalons de yoga montre les défis auxquels ils font face durant la pandémie.

A woman in a hoodie hunches over her laptop.
La façon dont on s’habille reflète-t-elle comment on se sent ?
Daria Nepriakhina/Unsplash

Mais cette familiarité peut être une épée à double tranchant. Les activités telles que les journées pyjama pourraient en effet miner les perceptions d’expertise, de maturité et de compétence.

D’après une étude sur les critères vestimentaires de la réussite :

« Après avoir vu pendant seulement trois secondes les photos d’un homme en costume sur mesure et d’un autre dans un costume prêt-à-porter, les participants à une expérience ont jugé plus favorablement l’homme en costume sur mesure. Ils l’ont également considéré comme plus confiant, prospère, conciliant et mieux payé. »

Se concentrer sur les compétences, et non la présentation

Les répondantes et répondants pensent toutefois que le télétravail permet de réduire l’attention sur ce que les gens portent, et de se concentrer davantage sur ce qu’ils disent et ce qu’ils peuvent faire. Le travail à distance permet ainsi de placer tous les travailleurs sur un pied d’égalité et de mettre l’accent sur le talent et l’expertise plutôt que sur la présentation vestimentaire.

De manière générale, mon étude met en lumière les avantages potentiels du télétravail durant une pandémie globale.

Cela se traduira-t-il par un changement permanent dans les comportements au travail ?

Même si les répondants m’ont affirmé que leur entreprise mettait en place des plans permanents pour permettre à tout le personnel de travailler à distance, j’espère vraiment que les changements positifs observés en milieu de travail se maintiendront, que les gens continuent de travailler de chez eux ou qu’ils retournent au bureau.

La Conversation

Erica Pimentel reçoit des fonds du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et de la Fondation CPA Québec.



Erica Pimentel, PhD Candidate in Accounting, Concordia Public Scholar, Concordia University

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons.

Related posts

Témoignage : comment la généralisation du télétravail pénalise les malvoyants

adrien

Télétravail : l’État, un employeur loin d’être exemplaire…

adrien

Le confinement mondial a permis aux travailleurs internationaux de redécouvrir leurs rôles

adrien