telefrench.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Examen du C1 inhibiteur (ou inhibiteur de la C1 estérase) : causes, symptômes et traitement

Votre système immunitaire protège votre organisme des bactéries et des virus. Il remplit notamment cette fonction en produisant des anticorps. Il agit également par le système immunitaire inné.

Le système immunitaire inné peut réagir aux menaces avant la formation des anticorps. Le système du complément fait partie du système immunitaire inné. Il est composé d’une série de neuf protéines numérotées de C1 à C9. Ces protéines permettent à l’organisme d’identifier les cellules étrangères susceptibles de causer une maladie.

On pourra réaliser un prélèvement sanguin pour observer votre niveau de protéines du complément. L’un de ces examens est l’inhibiteur de la C1 estérase ou test C1inh. L’examen C1inh permet de déterminer si vous avez un niveau insuffisant de C1inh. Une carence peut indiquer un problème de santé.

Utilisation

Votre médecin peut prescrire un examen C1inh si vous présentez une inflammation ou un gonflement inexpliqué. Il peut aussi être prescrit en présence de symptômes du lupus érythémateux systémique (LES), tels que :

  • fatigue
  • fièvre
  • combinaison de gonflement, douleur et rigidité
  • rougeur sur l’arrête du nez en ailes de papillon
  • lésions cutanées
  • le phénomène de Raynaud (les orteils ou les doigts bleuissent lorsque vous êtes tendu ou quand vous avez froid)
  • douleur thoracique
  • yeux secs
  • maux de tête
  • changements d’ordre mental, notamment perte de mémoire
  • essoufflement

L’examen C1inh peut aussi surveiller le traitement de maladies autoimmunes comme le lupus érythémateux systémique ou l’œdème de Quincke héréditaire.

Interventions

Aucune préparation particulière n’est nécessaire avant un examen C1inh. L’examen est réalisé sur la base d’un échantillon de sang. Une infirmière ou un technicien vous prélèvera du sang avec une aiguille. Le sang sera ensuite recueilli dans un tube et expédié à un laboratoire pour analyse. Une fois que les résultats seront disponibles, votre médecin vous les expliquera.

Risques

Les risques de l’examen C1inh sont minimes. Il peut s’accompagner d’inconfort au moment du prélèvement sanguin. Vous pourrez aussi éprouver une douleur au point de ponction pendant ou après l’examen.

Les autres risques du prélèvement sanguin sont les suivants :

  • obtention d’un échantillon difficile, nécessitant de multiples piqûres
  • saignement excessif sur le site de la piqûre
  • évanouissement en conséquence d’une perte de sang
  • accumulation de sang sous la peau, appelée hématome
  • infection sur le point de ponction

Résultats

Les résultats du tests peuvent varier en fonction du laboratoire chargé de l’analyse. Vous pourrez demandez à votre médecin les résultats précis. En général, le taux normal de C1inh varie entre 16 et 33 milligrammes par décilitre.

Si votre taux de C1inh est plus bas que la normale, cela peut indiquer :

  • des infections bactériennes récurrentes
  • un lupus érythémateux systémique
  • un œdème de Quincke héréditaire ou acquis
  • des maladies rénales comme la néphrite lupique, la glomérulonéphrite ou la néphrite membraneuse
  • une septicémie (infection du sang)
  • une malnutrition

Un faible taux de C1inh peut révéler la présence d’un problème de santé. Cependant, ce seul examen ne suffit pas à établir un diagnostic précis. L’examen C1inh doit être utilisé en conjonction avec d’autres analyses de sang.

Le taux de C1inh peut être surélevé s’il existe une infection en cours. Le traitement de cette infection devrait ramener votre taux de C1inh à son niveau normal.

L’examen C1inh n’est pas couramment utilisé pour identifier des infections. On a recours en général à d’autres examens comme la protéine C réactive.

Related posts

Trouble de la personnalité schizoïde : causes, symptômes et traitement

Irene

Papillome intracanalaire : causes, symptômes et traitement

Irene

Traitements de l’hypercholestérolémie : causes, symptômes et traitement

Irene