telefrench.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Tests de dépistage du trouble bipolaire : causes, symptômes et traitement

Pour déterminer si une personne souffre de trouble bipolaire, il ne suffit pas de lui faire remplir un questionnaire ou de lui prélever du sang en vue d’une analyse. Bien que le trouble bipolaire cause certains symptômes physiques, il n’existe pas de test unique permettant de confirmer qu’une personne est atteinte de cette pathologie. Le médecin devra souvent utiliser plusieurs méthodes avant de pouvoir rendre un diagnostic.

Examens physiques

Si vous présentez des symptômes évidents qui perturbent votre vie quotidienne, vous consulterez probablement d’abord votre médecin traitant. Il réalisera un examen physique pour exclure toute autre affection susceptible de provoquer des symptômes similaires à ceux du trouble bipolaire. Il pourra aussi prescrire des analyses de laboratoire pour détecter des problèmes de thyroïde ou la présence de certains médicaments sur ordonnance et de certaines drogues capables de causer la fatigue, un accès maniaque, la dépression ou d’autres symptômes du trouble bipolaire.

Après que le médecin aura exclu d’autres maladies possibles, il vous orientera probablement vers un spécialiste en santé mentale pour une évaluation plus approfondie.

Évaluation de santé mentale

Un psychiatre ou un psychologue posera une série de questions pour évaluer la santé mentale du patient. Ces questions pour diagnostiquer le trouble bipolaire porteront essentiellement sur les symptômes, leur durée et la mesure dans laquelle ils perturbent la qualité de vie du patient. Le praticien posera aussi des questions sur certains facteurs de risque, notamment les antécédents familiaux et tout antécédent de toxicomanie/alcoolisme.

L’évaluation comprendra généralement des questions sur les accès maniaques et la dépression. Ces questions porteront sur les pensées, les sentiments, les tendances suicidaires, le sentiment ou non de contrôle pendant les périodes maniaques, et la durée des différentes phases.

Un inconvénient de ce type d’entretien, qui constitue souvent l’élément principal du diagnostic, est qu’il s’agit d’une auto-évaluation par le patient et que certains détails peuvent être cachés ou embellis.

Le médecin pourra aussi poser des questions aux amis ou à la famille du patient au sujet du comportement de celui-ci et découvrir s’il existe des antécédents familiaux de trouble bipolaire ou de maladie mentale. Le praticien tiendra également compte d’autres aspects des antécédents médicaux du patient et des médicaments qu’il consomme.

Critères indiqués dans le DSM-IV

Aux États-Unis, les critères officiels relatifs au trouble bipolaire et à toutes les maladies mentales sont décrits dans l’ouvrage de référence: the Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM) (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux)

Bien que chaque type de trouble bipolaire soit accompagné de critères spécifiques, le praticien se concentrera particulièrement sur les éléments suivants :

  • Au moins un épisode maniaque
  • Un épisode dépressif

Les symptômes causent une détresse considérable dans divers domaines : social, professionnel, etc.

Related posts

Vaccin contre l’anthrax : causes, symptômes et traitement

Irene

Examen du C1 inhibiteur (ou inhibiteur de la C1 estérase) : causes, symptômes et traitement

Irene

Traitements alternatifs de la MPOC : causes, symptômes et traitement

Irene