telefrench.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Traitements alternatifs de la MPOC : causes, symptômes et traitement

L’objectif des traitements alternatifs de la MPOC est d’atténuer les symptômes et d’améliorer la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Des traitements alternatifs peuvent être utilisés en plus des traitements standard, mais comme les preuves scientifiques sont généralement insuffisantes, vous devez toujours consulter votre médecin avant d’essayer l’une quelconque de ces options.

Plantes et compléments alimentaires

Bien que les preuves scientifiques soient limitées, un certain nombre de plantes, de compléments alimentaires, d’aliments et de boissons disponibles en vente libre semblent prometteurs pour atténuer les symptômes courants de la MPOC. Ces plantes et compléments peuvent être utilisés en plus de votre traitement médical habituel, mais parlez-en tout de même à votre médecin avant d’en prendre car ils pourraient provoquer des effets secondaires ou interagir avec les compléments ou médicaments prescrits par votre médecin.

  • Les Omega 3 sont connus pour avoir la capacité de réduire l’inflammation dans le corps et, en conséquence, ils peuvent faciliter la respiration. Vous pouvez vous les procurer sous forme de complément ou en mangeant des poissons gras, des graines de lin, du soja, de l’huile de colza et des noix.
  • D’après certaines études sur les personnes souffrant de la MPOC, la vitamine E serait associée à une amélioration de la fonction des poumons.
  • De plus, puisque les antioxidants aident à réduire le stress oxydatif et l’inflammation, il est conseillé d’adopter un régime alimentaire contenant du raisin rouge (naturellement riche en antioxidant), du thé vert et du curcuma ou des légumes, comme des brocolis, des tomates, des patates douces et du chou frisé.
  • L’huile essentielle d’eucalyptus est connue pour être un bon expectorant. En ajoutant quelques gouttes de cette huile à votre humidificateur, vous respirerez plus facilement.

Approches consistant à rapprocher le corps et l’esprit

Bien que la recherche clinique concernant les bienfaits des interactions entre le corps et l’esprit, en particulier pour les personnes souffrant de la MPOC, soit limitée, de plus en plus d’éléments prouvent que les interactions entre le corps et l’esprit peuvent aider à diminuer certains symptômes et à améliorer la qualité de vie de ces personnes.

D’après certaines études, près de 80 % des personnes qui souffrent de la MPOC à un stade avancé tombent dans la dépression et l’angoisse en conséquence de leur maladie. Le stress continu associé au fait de vivre avec une maladie grave telle que la MPOC est énorme. La possibilité d’atténuer ou de réduire les pensées négatives, les peurs et le stress global qui sont associés à cette maladie devrait faire partie d’un protocole général de traitement. Pour de nombreuses personnes souffrant de la MPOC, les techniques de relaxation telles que la méditation, le rêve éveillé dirigé et la thérapie de relaxation peuvent apaiser les symptômes de manière considérable.

Yoga et autres techniques de respiration

L’un des éléments clés du yoga est la science de la respiration contrôlée et appropriée, qu’on appelle pranayama. Pranayama inclut des centaines d’exercice basés sur la respiration profonde. Cet aspect du yoga peut aider les personnes souffrant de la MPOC de manière considérable dans la mesure où il peut les aider à développer les poumons, encourager la respiration profonde et réduire le stress. Parmi les autres activités qui peuvent également être utiles, on peut citer le tai-chi, qui est une autre approche visant à développer les interactions entre le corps et l’esprit, et qui est utilisée pour améliorer la santé globale et le bien-être.

Acupuncture

Cette technique, utilisée dans la médecine chinoise traditionnelle, consiste à placer des aiguilles extrêmement fines sur des points stratégiques du corps. Certaines études ont montré que les personnes souffrant de la MPOC ont vu leurs symptômes s’atténuer après le recours à l’acupuncture. L’acupressure, basée sur le même modèle que l’acupuncture, mais utilisant des pressions au lieu des aiguilles, peut produire des résultats similaires.

Related posts

Dosage du taux de protéine du liquide cérébrospinal : causes, symptômes et traitement

Irene

Myopie : causes, symptômes et traitement

Irene

Traitements de la polyarthrite rhumatoïde : causes, symptômes et traitement

Irene