telefrench.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Dosage du SGOT (sérum glutamo-oxalacétique transaminase) : causes, symptômes et traitement

Le sérum glutamo-oxalacétique transaminase (SGOT) est un enzyme présent dans diverses parties du corps. Les concentrations les plus importantes se rencontrent dans les muscles, le cœur et le foie. Une faible quantité de SGOT est ordinairement présente dans le flux sanguin. Des quantités élevées de cet enzyme peuvent signaler un problème de santé.

Le dosage du SGOT mesure la quantité de SGOT dans votre sang. Ce test est également appelé :

  • sérum glutamo-oxalacétique transaminase ; ou
  • SGOT.

Utilisation

Le dosage du SGOT est couramment utilisé pour dépister les pathologies hépatiques. Le dosage du sérum glutamo-oxalacétique transaminase est généralement mesuré en même temps que la transaminase glutamo-pyruvique. Le ratio SGOT/transaminase glutamo-pyruvique peut aider votre médecin à diagnostiquer une maladie hépatique.

Symptômes de maladie hépatique susceptibles de conduire votre médecin à prescrire un dosage du SGOT :

  • fatigue ;
  • faiblesse ;
  • perte d’appétit ;
  • nausées ou vomissements ;
  • enflure de l’abdomen ;
  • jaunisse (peau et yeux jaunâtres) ;
  • urine foncée ;
  • démangeaisons cutanées violentes (prurit).

Ce dosage peut également être prescrit aux personnes courant un risque important de développement de problèmes hépatiques. Facteurs d’aggravation du risque :

  • exposition à des virus cause d’hépatite ;
  • consommation importante d’alcool ;
  • antécédents familiaux de maladie hépatique ;
  • le diabète ;
  • une surcharge pondérale.

Le dosage du SGOT peut également être employé pour surveiller un trouble hépatique connu. Il peut également être utilisé pour vérifier l’efficacité d’un traitement.

Enfin, le dosage du SGOT peut également être employé pour prévenir d’éventuels dommages hépatiques susceptibles d’être causés par certains médicaments. Lorsqu’un dommage hépatique survient, votre médecin pourra modifier votre traitement.

Administration

Administration

Le dosage du SGOT est réalisé à partir d’un échantillon de sang. Un échantillon de votre sang sera prélevé par un infirmier ou technicien de laboratoire. Le prélèvement est, d’ordinaire, effectué à partir d’une veine du bras ou de la main, à partir d’une petite aiguille. Le sang sera recueilli dans un tube et envoyé à un laboratoire aux fins d’analyse. Le médecin vous communiquera les résultats quand ils seront disponibles.

Aucun préparatif particulier n’est requis pour un dosage du SGOT.

Risques

Les risques associés au dosage du SGOT sont minimes. Il est possible que vous éprouviez une gêne lors de la prise de sang. Vous pourrez aussi éprouver une douleur sur le site de la perforation pendant ou après l’examen.

Risques potentiels liés à un prélèvement sanguin :

  • difficultés à prélever un échantillon, nécessitant plusieurs piqûres d’aiguille ;
  • saignement excessif du site de la piqûre ;
  • évanouissement consécutif à une perte de sang ;
  • accumulation de sang sous la peau (hématome) ;
  • infection du site de la perforation par l’aiguille ;

Résultats

Les résultats du dosage du SGOT diffèrent d’un laboratoire à un autre. Entretenez-vous des résultats avec votre médecin. D’ordinaire, la fourchette normale du dosage du SGOT est de 10 à 34 UI/L (unités internationales par litre). Des niveaux de SGOT 10 fois supérieurs à la normale indiquent une infection virale hépatique.

Une hausse plus modérée des niveaux de SGOT peut survenir lorsque vous avez :

  • une hépatite virale chronique ;
  • une obstruction du canal biliaire ;
  • une cirrhose du foie ;
  • un cancer du foie ;
  • une insuffisance rénale ;
  • une anémie hémolytique ;
  • une inflammation du pancréas (pancréatite) ;
  • une anémie hémolytique ;
  • une hémochromatose.

Des niveaux élevés de SGOT peuvent également être constatés après une crise cardiaque ou une activité éprouvante. Les niveaux de SGOT diminuent d’ordinaire au cours de la grossesse.

Related posts

Facteurs de risque du cancer de la prostate : causes, symptômes et traitement

Irene

La bronchite aiguë : causes, symptômes et traitement

Irene

Yeux exorbités : causes, symptômes et traitement

Irene