telefrench.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Vaccin contre l’anthrax : causes, symptômes et traitement

Le vaccin contre l’anthrax ou maladie du charbon n’est pas disponible au grand public. Toutefois, il est utilisé dans des cas spécifiques où une personne (telle qu’un membre des forces armées ou un(e) technicien(ne) de laboratoire) a été ou peut être exposé(e) à l’anthrax. La maladie est provoquée par le bacille du charbon (bacillus anthracis), et peut toucher trois parties différentes : la peau, les poumons et le système digestif. L’anthrax est contracté par les humains soit en touchant des produits animaux infectés (laine ou peaux), soit en mangeant de la viande mal cuite.

Usage général

Le vaccin contre l’anthrax est recommandé aux individus qui présentent un risque plus élevé d’exposition à l’anthrax. Certaines personnes, entre 18 et 65 ans, à qui l’on recommande de se faire faire le vaccin, sont :

  • technicien(ne)s de laboratoire ;
  • personnes qui manipulent de la viande et des produits animaux ;
  • membres de l’armée.

Dosage :

Le vaccin contre l’anthrax est administré en cinq doses. La première dose doit être donnée aussitôt que possible après exposition à l’anthrax. Les quatre doses suivantes doivent être données comme suit :

  • Deuxième dose : quatre semaines plus tard
  • Troisième dose : six semaines plus tard
  • Quatrième dose : 12 mois plus tard
  • Cinquième dose : 18 mois plus tard

Quelles sont les personnes qui ne doivent pas se faire vacciner ?

Les personnes à qui l’on conseille de ne pas se faire vacciner contre l’anthrax incluent :

  • celles qui ont connu une réaction allergique sévère à n’importe quelle partie d’un vaccin ;
  • quiconque atteint du syndrome de Guillain-Barré ;
  • on recommande à quiconque atteint de maladie modérée à sévère d’attendre avant de se faire vacciner ; bien qu’une maladie modérée ne nécessite pas généralement le besoin d’attendre ;
  • *les femmes enceintes peuvent recevoir le vaccin si elles ont été exposées à l’anthrax.

Effets secondaires possibles

Bien que le risque de problème grave lié au vaccin contre l’anthrax soit très réduit par rapport à la pathologie elle-même lorsqu’elle n’est pas traitée, ce vaccin présente cependant des risques avec des effets secondaires allant de légers à sévères.

Les effets secondaires légers incluent :

  • réactions sur le bras, au site de l’injection, notamment :
    • sensibilité ;
    • rougeur ;
    • démangeaisons ;
    • formation d’une bosse ;
    • ecchymose ;
  • douleurs musculaires ou limitation temporaire du mouvement du bras ;
  • maux de tête ;
  • fatigue.

Les effets secondaires sévères incluent :

Les réactions allergiques sévères, bien que rares, surviennent immédiatement après la piqûre, de quelques minutes à une heure après. Les signes d’une réaction allergique peuvent inclure :

  • température élevée ;
  • troubles respiratoires ;
  • faiblesse ;
  • accélération du rythme cardiaque ;
  • toux ou respiration sifflante ;
  • vertiges ;
  • urticaire ;
  • teint pâle ;
  • gonflement de la gorge.

Les réactions allergiques sévères exigent une attention médicale immédiate. Quiconque connaît une réaction suite à une dose du vaccin contre l’anthrax doit être emmené chez un médecin sur-le-champ.

Related posts

Symptômes du diabète : causes, symptômes et traitement

Irene

Névrome acoustique : causes, symptômes et traitement

Irene

Mini-AVC (accident ischémique transitoire) : causes, symptômes et traitement

Irene