telefrench.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Analyse d’osmolalité de l’urine : causes, symptômes et traitement

L’osmolalité mesure la concentration de toutes les particules contenues dans un fluide. L’osmolalité d’un sirop épais et sucré sera, par exemple, très supérieure à celle qu’un verre d’eau additionné d’une pincée de sucre.

L’analyse d’osmolalité de l’urine mesure la quantité de divers composés contenus dans votre urine. Composés habituellement présents :

Dans certains cas, votre médecin peut également prescrire une analyse sanguine (sérique) d’osmolalité.

Utilisations du test

Utilisations du test

Votre médecin peut prescrire une analyse d’osmolalité de l’urine lorsqu’il souhaite vérifier votre équilibre hydrique. Il peut également prescrire cette analyse si vous présentez l’un ou l’autre des symptômes ou signes suivants :

  • un niveau anormal de sodium dans le sang (anormalement élevé ou faible) ;
  • une infection urinaire avec complications ;

L’analyse peut également être utile pour évaluer la fonction de vos reins.

Préparation

Au cours des jours précédant l’analyse, consommez une alimentation équilibrée. Dans certains cas, votre médecin pourra vous demander de réduire votre consommation de fluides 12 à 14 heures avant l’analyse.

Certains médicaments, comme le dextrane et le saccharose, peuvent avoir une incidence sur les résultats de l’analyse d’osmolalité de l’urine. Vous devez donc informer votre médecin de tous les médicaments que vous prenez.

Indiquez à votre médecin si vous vous êtes soumis(e) à une radiographie nécessitant l’ingestion d’une substance colorante/contrastante au cours des jours ayant précédé la collecte de l’échantillon pour analyse. Les résultats peuvent également en être influencés.

Interventions

L’analyse nécessite une culture urinaire à partir d’un échantillon prélevé soigneusement (en milieu de jet). Pour ce faire, les femmes procèderont au nettoyage des lèvres et de l’urètre et les hommes nettoieront la tête de leur pénis. Vous urinerez alors brièvement dans les toilettes. Interrompez momentanément le jet d’urine et positionnez le gobelet stérile qui vous a été remis. Reprenez la miction et recueillez le flux dans le gobelet jusqu’à ce que celui-ci soit à moitié plein.

Résultats normaux

L’osmolalité de l’urine est mesurée en milliosmoles (mOsm) par kilogramme. Un résultat normal est habituellement compris entre 500 et 850 mOsm par kilo ; il peut toutefois être légèrement inférieur ou supérieur à cette fourchette. Lorsque vous avez dû limiter votre consommation de fluides durant 12 à 14 heures avant la collecte de l’échantillon, vos résultats devraient excéder 850 mOsm/K.

Les normes précises pour des résultats normaux peuvent dépendre de votre médecin et de votre laboratoire. En cas d’inquiétude, parlez à votre médecin.

Résultats anormaux

Une osmolalité élevée de l’urine peut être le résultat de diverses pathologies, et notamment :

  • d’une insuffisance cardiaque congestive ;
  • d’une sténose artérielle rénale ;

Dans de rares cas, une osmolalité élevée de l’urine peut être causée par une insuffisance surrénale chronique (maladie d’Addison).

Une osmolalité faible de l’urine peut être la conséquence de diverses pathologies, et notamment :

  • d’une ingestion excessive de fluides/hyperhydratation ;
  • d’une insuffisance rénale ;
  • d’une pyélonéphrite (dans sa forme grave) ;
  • d’une nécrose tubulaire rénale.

Plus rarement, une faible osmolalité peut être la conséquence d’un diabète insipide ou de l’aldostéronisme.

Il existe plusieurs causes à une osmolalité élevée ou faible de l’urine. Certaines, comme la déshydratation, sont relativement aisées à traiter, alors que d’autres sont plus graves ou revêtent un caractère permanent. Votre médecin s’efforcera de déterminer avec vous l’origine de vos résultats anormaux.

Related posts

Traitements alternatifs de la MPOC : causes, symptômes et traitement

Irene

Examen du C1 inhibiteur (ou inhibiteur de la C1 estérase) : causes, symptômes et traitement

Irene

Traitements de l’hypercholestérolémie : causes, symptômes et traitement

Irene