telefrench.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Traitements non conventionnels, plantes médicinales et suppléments contre le TDAH

Certains traitements médicaux complémentaires ou alternatifs peuvent aider à combattre les symptômes du trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Ces traitements non conventionnels ont tendance à avoir peu ou pas d’effets secondaires et peuvent être utilisés conjointement avec des thérapies standard. Comme c’est le cas pour de nombreux traitements non conventionnels contre toute maladie, les opinions varient souvent quant à leur efficacité, et la recherche à leur sujet est souvent minime en comparaison à celle qui existe pour les traitements de médecine conventionnelle.

Cependant, beaucoup de bons résultats ont été obtenus en utilisant des traitements non conventionnels dans la gestion de nombreuses maladies, notamment celle du TDAH. Avant d’essayer tout traitement non conventionnel contre le TDAH, que ce soit pour vous ou votre enfant, vous devez toujours vérifier auprès de votre médecin que les méthodes ne présentent pas de danger et qu’elles vous conviennent.

Yoga

Les investigations préliminaires sur l’utilisation du yoga comme traitement contre le TDAH sont positives, mais il n’existe jusqu’à présent aucune étude qui fait autorité. Bien que cette discipline ne soit probablement pas recommandée pour les très jeunes, certains enfants plus âgés pourraient bénéficier des techniques de relaxation et de concentration enseignées dans le cadre de la pratique yogique.

Biofeedback

Au cours de ce traitement, l’enfant apprend à se concentrer sur certaines tâches pendant qu’une machine mesure et affiche son activité cérébrale. En théorie, l’enfant pourrait apprendre quelles ondes cérébrales sont associées à la concentration et l’attention, et il serait alors en mesure d’apprendre à générer l’onde cérébrale souhaitable. Aucune étude de grande envergure n’a été réalisée sur le traitement du TDAH par le biofeedback.

Régimes alimentaires spéciaux

Bien que beaucoup de gens pensent qu’une alimentation riche en sucres exacerbe les symptômes du TDAH, les études n’ont pas déterminé de façon conclusive si les sucres ou leurs succédanés ont des effets sur les comportements ou les fonctions cognitives des enfants. En revanche, des études britanniques récentes ont prouvé que les colorants artificiels et le benzoate de sodium (un agent de conservation) augmentaient l’hyperactivité.

Suppléments nutritionnels

On utilise parfois des suppléments nutritionnels qui aident à produire ou à réguler les substances chimiques dans le cerveau comme traitement complémentaire contre le TDAH. Les études sur ces suppléments se poursuivent, et les résultats sont mitigés en ce qui concerne leur efficacité ; certains peuvent être nuisibles à forte dose. Si vous considérez des suppléments comme option de traitement, il est impératif que vous consultiez votre médecin traitant ou un spécialiste en santé mentale avant de les prendre ou de les administrer à votre enfant.

Zinc

Le zinc régule les substances chimiques dans le cerveau, et plusieurs études ont démontré que ce métal peut améliorer le comportement, mais pas de façon significative. De fortes doses de zinc peuvent être nocives, il ne faut donc pas en prendre sans consulter de médecin.

Acides gras essentiels

Aussi appelés bonnes graisses , les acides gras jouent un rôle essentiel dans la fonction cérébrale normale. Par conséquent, l’huile de lin (riche en acide alpha-linolénique, un acide gras essentiel) et l’huile de poisson (oméga-3) sont parfois utilisées comme traitement complémentaire contre le TDAH.

Vitamines B

Les vitamines B sont essentielles pour la production et l’utilisation de certaines substances chimiques du cerveau, comme la sérotonine et la dopamine, qui sont affectées par le TDAH. Cependant, de fortes doses de vitamines B, la vitamine B6 en particulier, peuvent provoquer des lésions nerveuses et ne doivent pas être prises sans supervision médicale.

Magnésium

Une carence en magnésium provoque des symptômes similaires à ceux du TDAH, notamment la diminution de la durée d’attention, l’irritabilité et la confusion. Par conséquent, certains experts pensent que les enfants atteints de TDAH peuvent avoir une légère carence en magnésium. Des études préliminaires ont établi que les suppléments de magnésium étaient efficaces pour améliorer le comportement des enfants souffrant du TDAH.

Related posts

Troubles de l’odorat : causes, symptômes et traitement

Irene

Traitements parallèles de la dépendance à l’alcool : causes, symptômes et traitement

Irene

Trouble de la personnalité obsessionnelle-compulsive (TPOC) : causes, symptômes et traitement

Irene