telefrench.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Comment diagnostiquer un trouble de l’alimentation ?

Les médecins ne peuvent pas diagnostiquer un tel trouble au moyen d’un seul test ou d’une seule évaluation. Plutôt, les troubles alimentaires sont diagnostiqués en fonction d’une combinaison de facteurs : observations d’habitudes et de symptômes, et examens. L’APA, l’association américaine de psychiatrie, a établi des critères aidant les médecins à diagnostiquer ces troubles. Ces critères les aident à examiner les signes, symptômes et comportements liés à des troubles alimentaires spécifiques.

Pour déterminer si un patient correspond aux critères de l’APA, un médecin américain réalisera une série d’examens et établira un profil de santé complet. Ce profil pourra inclure tous commentaires d’amis et de membres de la famille ayant remarqué des comportements inhabituels de la part du patient. Ces détails peuvent aider le médecin à établir un diagnostic.

Quels examens peuvent être utilisés pour diagnostiquer un trouble de l’alimentation ?

Un médecin peut avoir recours à plusieurs examens pour diagnostiquer un trouble alimentaire. Notamment :

Un examen physique complet – Le médecin examine le patient de la tête aux pieds. Il vérifie la taille, le poids et l’indice de masse corporelle (une mesure de l’adiposité corporelle) du patient. Ses signes vitaux (rythme cardiaque, tension artérielle et température) seront également enregistrés.

Les autres symptômes physiques d’un trouble alimentaire sont facilement observables. Ils incluent une peau sèche, la présence de callosités ou de plaies sur les mains, du tissu enflé dans la gorge et des caries dentaires.

Antécédents de santé mentale – Le médecin peut demander au patient de remplir un questionnaire. Ces questions évalueront sa relation avec la nourriture, la fréquence et la nature de son alimentation, et la vision qu’il a de son corps. L’objet de ces questions est d’identifier s’il existe un mode de pensée malsain contribuant au trouble alimentaire. Le médecin peut demander aux amis et à la famille du patient de remplir un questionnaire similaire pour mieux comprendre ce qu’ils ont observé.

En plus des examens spécifiques au diagnostic d’un trouble de l’alimentation, le médecin peut aussi prescrire une série de tests et analyses pour détecter toutes complications liées à ce trouble. Ces examens peuvent inclure :

Analyses de laboratoire – Certains effets secondaires et complications physiques d’un trouble alimentaire sont plus faciles à détecter avec une analyse de sang. Cette analyse peut mesurer les taux de globules et d’électrolytes, et évaluer les fonctions hépatique, thyroïdienne et rénale.

Études cardiaque – Un trouble alimentaire peut endommager le cœur. Le médecin peut demander une radio thoracique ou un électrocardiogramme pour voir si le muscle cardiaque a été endommagé en conséquence d’un trouble de l’alimentation.

Si le patient répond à ces critères de diagnostic de trouble alimentaire, le médecin traitera d’abord toute complication résultant du trouble. Le médecin orientera aussi le patient vers un nutritionniste et des professionnels de la santé mentale pour s’attaquer aux symptômes spécifiques et l’aider à surmonter sa pathologie.

Related posts

Causes de l’asthme : causes, symptômes et traitement

Irene

Facteurs de risque d’arythmie : causes, symptômes et traitement

Irene

Volume de miction excessif (polyurie) : causes, symptômes et traitement

Irene