telefrench.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Prévention de l’arythmie : causes, symptômes et traitement

L’arythmie peut résulter de plusieurs facteurs. Elle peut être congénitale (présente à la naissance) ou provenir de facteurs environnementaux, tels que le stress émotionnel ou mental. Le fait de fumer, de boire ou de se droguer peut également augmenter les risques de développer de l’arythmie. Ou elle peut être liée à une autre pathologie, comme la maladie coronarienne, la maladie cardiaque ou le diabète.

Du fait de cette étiologie complexe, la prévention de l’arythmie met essentiellement l’accent sur la prévention des symptômes et la réduction de la probabilité d’empirement des symptômes ou des pathologies causatives.

Évaluez l’arythmie

En premier lieu, la prévention de l’arythmie ou de ses symptômes dépend beaucoup de la compréhension des données suivantes :

  • L’arythmie est-elle provoquée par un facteur externe, tel que le stress ou le tabagisme, ou résulte-t-elle d’une autre maladie ?
  • Où dans le cœur l’arythmie commence-t-elle ?
  • Le cœur bat-il trop vite, trop lentement, ou de façon irrégulière ?
  • Qu’est-ce qui exacerbe les symptômes ?
  • Qu’est-ce qui améliore les symptômes ?

Évitez les déclencheurs

Avec l’aide d’un médecin, isolez les déclencheurs ou moments potentiels où les symptômes empirent. Il peut s’agir de situations stressantes au travail, à la maison ou à l’école. Il peut aussi s’agir de relations ou conflits personnels. Les déclencheurs peuvent être des substances comme la caféine, la nicotine et l’alcool. Si vous arrivez à éviter ces déclencheurs ou à les gérer de manière plus saine et productive, vous réussirez peut-être à réduire ou éliminer vos symptômes.

Adoptez un mode de vie sain

Le maintien d’un régime alimentaire sain et la pratique d’une activité physique au moins cinq jours par semaine peut aussi augmenter la capacité de votre corps à combattre l’arythmie, particulièrement si vos symptômes sont déclenchés par l’exercice ou l’activité physique. L’exercice augmente la force et l’endurance du cœur ; il diminue les risques de souffrir de problèmes cardiaques à l’avenir.

La nicotine et la caféine sont des stimulants pouvant provoquer une accélération du rythme cardiaque. Il en est de même pour certains médicaments en vente libre et certaines drogues. L’alcool peut ralentir le rythme cardiaque. En évitant ces substances ou, encore mieux, en les éliminant totalement, il est possible de réduire les symptômes et les épisodes d’arythmie. Cela réduira également les probabilités d’avoir des problèmes de santé tels que la maladie cardiaque et le cancer à l’avenir.

Établissez un plan d’action

Si votre arythmie ou vos symptômes nécessitent des soins médicaux (souvenez-vous que beaucoup d’arythmies ne sont pas détectées et qu’elles sont souvent asymptomatiques) vous devez créer un plan de réaction qui répond à vos besoins. Vous pourrez par exemple prendre des médicaments dès que vous ressentirez des symptômes, ou utiliser un exercice ou une manœuvre que vous avez bien maîtrisée pour retrouver le bon rythme cardiaque. Déterminez ces routines avec votre médecin pour assurer que vous combattrez vos symptômes de la manière la plus saine possible.

Essayez les acides gras oméga-3

Il existe des données fiables indiquant que la plupart des Américains ne consomment pas assez d’acides gras oméga-3. Il a été démontré que les acides gras oméga-3 réduisent les événements cardiaques susceptibles de provoquer l’arythmie ainsi que le risque de mort subite d’origine cardiaque. Les personnes ne souffrant pas de maladie cardiaque peuvent en prendre 500 mg par jour pour réduire le risque d’arythmie fatale ; les personnes souffrant de maladie cardiaque sous-jacente doivent en prendre 1000 mg par jour.

Ces taux peuvent être atteints en consommant deux gros repas de poisson gras par semaine, mais pour beaucoup, il est plus facile d’obtenir la dose recommandée en prenant un supplément, comme de l’huile de poisson.

Related posts

Papillome intracanalaire : causes, symptômes et traitement

Irene

Échographie abdominale : causes, symptômes et traitement

Irene

Vascularite nécrosante : causes, symptômes et traitement

Irene