telefrench.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Prostatite non-bactérienne chronique : causes, symptômes et traitement

La prostatite non-bactérienne chronique est une affection qui cause des douleurs et une inflammation de la prostate (glande située juste en dessous de la vessie) et des voies urinaires basses chez les hommes. C’est une affection fréquente, en particulier chez les hommes de 35 à 50 ans, mais qui peut mener à des troubles sexuels et urinaires graves si elle n’est pas traitée. L’inflammation de la prostate est la cause de près de deux millions de visite chez le médecin chaque année. (Cleveland Clinic)

Causes

La prostatite non-bactérienne chronique représente la majorité des cas de prostatite aux Etats Unis, mais sa cause exacte reste inconnue. (CCJM, 2001)

Les médecins ont identifié plusieurs causes potentielles, incluant :

  • antécédents d’infection de la prostate
  • bactéries résistantes aux antibiotiques
  • irritations causées par des remontées d’urine dans la prostate
  • irritation chimique
  • problèmes nerveux des voies urinaires basses
  • parasites
  • problèmes de muscles pelviens
  • abus sexuels
  • virus

Symptômes

Les symptômes peuvent provoquer douleurs, inconfort et problèmes urinaires. Ils incluent :

  • sang dans les urines ou le sperme
  • douleurs ou brûlures lors de la miction
  • douleurs liées au transit intestinal
  • douleurs lors de l’éjaculation
  • douleurs dans le bas du dos, au-dessus du pubis, entre les parties génitales et l’anus, à la pointe du pénis et au niveau de l’urètre
  • difficulté à uriner
  • besoin fréquent ou urgent d’uriner

Prenez rendez-vous avec votre médecin si vous présentez l’un des symptômes cités.

Diagnostic

Votre médecin passera en revue vos antécédents médicaux et effectuera un examen de la prostate pour émettre un diagnostic. Pendant un examen de la prostate, votre médecin insèrera un doigt, ganté et lubrifié, dans le rectum pour rechercher des signes d’inflammation, tels qu’une prostate sensible ou gonflée. Des tests additionnels peuvent être effectués, incluant :

  • analyses d’urine
  • spermoculture
  • mise en culture du liquide prostatique (votre médecin massera la prostate pour en extraire, via l’urètre, du liquide prostatique qui est ensuite envoyé en laboratoire pour analyse)
  • dépistage d’infections sexuellement transmissibles (IST)

Traitement

Traiter cette affection est compliqué, et elle est difficile à guérir. Certaines personnes répondent bien au traitement. Dans certains cas, les symptômes peuvent réapparaître et persister sur une longue durée. Les traitements se concentrent sur la gestion des symptômes pour réduire la douleur et l’inconfort. Les traitements courants incluent :

  • antibiotiques
  • médication pour détendre les muscles de la vessie (par alpha-bloquants)
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que l’ibuprofène pour réduire le gonflement
  • émollients fécaux pour empêcher la constipation

Des remèdes non conventionnels et naturels peuvent soulager certains symptômes. Les thérapies réduisant la douleur incluent :

  • bains chauds
  • acupuncture (une pratique ancestrale qui consiste à insérer des aiguilles en différents points de pression)
  • exercices de relaxation
  • jus ou extrait de cranberries

Dans de rares cas, l’ablation chirurgicale de la prostate est recommandée. Cependant, cela peut causer des effets secondaires graves, parmi lesquels l’impuissance, la perte de contrôle urinaire et la stérilité. En conséquence, cette intervention n’est généralement pas effectuée sur les hommes jeunes.

Related posts

Myopie : causes, symptômes et traitement

Irene

L’entéroscopie : causes, symptômes et traitement

Irene

L’hyperlaxité : causes, symptômes et traitement

Irene