telefrench.com
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Échographie transvaginale : causes, symptômes et traitement

Les échographies emploient des ondes sonores haute fréquence pour permettre aux médecins de voir vos organes internes. Les ondes sonores rebondissent contre vos organes et génèrent des images de leurs structures. L’échographie transvaginale est un type d’échographie pelvienne employée pour voir les organes reproducteurs comme l’utérus, les ovaires, le col de l’utérus et le vagin.

Transvaginal signifie par le vagin . La procédure requiert l’utilisation interne d’une sonde, au lieu de la simple application de la sonde à l’extérieur du bassin, comme dans le cas d’une échographie pelvienne ordinaire.

Objet

Une échographie transvaginale peut être prescrite pour diverses raisons, et notamment :

  • à la suite d’un examen physique ayant fait apparaître une anomalie ;
  • afin de détecter d’éventuels kystes ou léiomyomes ;
  • en raison d’un saignement vaginal inexpliqué ;
  • du fait de douleurs pelviennes ;
  • en raison d’une grossesse extra-utérine (qui survient lorsqu’un fœtus commence à se développer hors utérus, d’ordinaire dans les trompes de Fallope) ;
  • pour cause d’infertilité.

Le médecin peut également recommander une échographie transvaginale en cours de grossesse dans les cas suivants :

  • pour surveiller le rythme cardiaque du fœtus ;
  • pour observer le col de l’utérus et déceler d’éventuels changements susceptibles d’entraîner des complications telles qu’une fausse couche ou un accouchement avant terme ;
  • dans le but d’examiner le placenta ou d’identifier l’origine d’un saignement anormal ;
  • pour diagnostiquer une possible fausse couche.

Préparation

Il vous sera demandé d’ôter vos vêtements et de revêtir une blouse de patient en vue de la procédure. En fonction des instructions de votre médecin et des raisons de l’échographie, il est possible que votre vessie doive être vide ou partiellement pleine. Une vessie pleine a pour effet de soulever les intestins et de permettre une image plus claire de vos organes pelviens. Cette examen peut être effectué lorsque vous avez vos règles ou saignez légèrement ; si néanmoins vous portez un tampon, vous devrez l’ôter avant l’échographie.

Interventions

Vous devrez vous allonger sur une table d’examen et placer vos pieds dans les étriers. La sonde à ultrasons sera revêtue d’un préservatif enduit de gel lubrifiant et insérée dans votre vagin.

Il est possible que vous éprouviez une pression causée par la sonde, similaire à celle d’un spéculum, l’instrument employé à l’occasion d’un test de Papanicolaou. Les ondes sonores rebondissent sur vos organes internes et génèrent des images de l’intérieur de votre pelvis qui s’affichent sur un écran. Le technicien ou le médecin déplacera légèrement la sonde à l’intérieur de votre vagin afin d’obtenir une vue complète de vos organes.

L’hystérosonographie de contraste (sonographie à infusion saline) est un type spécifique d’échographie transvaginale. Cette procédure nécessite, avant l’échographie, l’injection dans l’utérus d’eau salée stérile pour faciliter la détection éventuelle de masses tissulaires. La solution saline distend légèrement l’utérus, ce qui permet d’obtenir une image plus détaillée de l’intérieur de l’utérus qu’avec une échographie conventionnelle. Alors qu’une échographie transvaginale peut être pratiquée sur une femme enceinte, une hystérosonographie de contraste n’est pas possible dans ce cas de figure.

L’échographie transvaginale est pratiquement sans risque. Elle peut être cause d’un léger inconfort.

Résultats

Lorsque l’échographie est réalisée par un médecin, les résultats peuvent vous être communiqués immédiatement. Lorsque l’examen est réalisé par un technicien, les images sont enregistrées sur écran pour analyse par un radiologue qui rédige un rapport et l’adresse à votre médecin.

L’échographie transvaginale contribue au diagnostic de multiples pathologies, telles que :

  • les cancers des organes reproductifs ;
  • les kystes ou léiomyomes ;
  • les infections ;
  • les fausses couches ;
  • le placenta praevia (placenta positionné dans le segment inférieur de l’utérus susceptible de nécessiter une intervention médicale) ;
  • les malformations congénitales du fœtus.

Entretenez-vous des résultats et du type de traitement requis, le cas échéant, avec votre médecin.

Related posts

Bander les claquages et les entorses : causes, symptômes et traitement

Irene

Symptômes de l’ostéoporose : causes, symptômes et traitement

Irene

Crise addisonienne (crise d’insuffisance surrénale aiguë) : causes, symptômes et traitement

Irene